Dans le dernier numéro de l'Archinews, nous avions consacré un dossier complet sur la formation permanente. Ce dossier avait pour finalité de répondre aux interrogations de chacun et de faire un état des lieux sur le sujet en toute transparence.

Le Cfg-OA agit dans le strict souci de respecter :

  • la réglementation européenne (directive 2005/36/CE du Parlement européen et du Conseil du 07/09/2005) ;
  • les décisions prises par le Conseil national de l’Ordre des Architectes (décisions des 11 octobre 2013 et 22 août 2014) ;
  • le cadre défini par le pouvoir politique (communication d’avant-projets modifiant la loi de 1963 créant un Ordre des Architectes et le règlement de déontologie).

Formation permanente architectes

C’est ainsi que le Cfg-OA a décidé de faire preuve de proactivité et de développer un module informatique destiné à préparer ses membres à ce qui s’annonce (ou s’annonçait) comme allant devenir une nouvelle obligation déontologique : la formation permanente.

 

interpellation du Ministre Borsus

Le projet de rendre obligatoire la formation permanente a suscité (et suscite encore) de vives réactions de la part de certains architectes. Le Cfg-OA a été sensible à toutes les réactions faites. Et l'institution a relayé l'opposition de certains de ses membres à Willy Borsus, Ministre des Classes moyennes. Le Cfg-OA a demandé au Ministre de tutelle de prendre position. 

A l'heure actuelle, nous attendons sa réponse.  

Ceci étant, obligatoire ou pas, tout le monde s’accorde pour dire que la formation permanente est une nécessité.

 

Module de référencement des formations

Le module de référencement des formations développé a pour objectif de renseigner la multitude des formations proposées. Chaque architecte choisit alors la formation qu’il considère comme la plus adéquate.

Que la formation permanente devienne obligatoire ou pas, le Cfg-OA continuera à participer à la visibilité de toutes les formations données (les organismes de formation sont donc toujours invités à faire agréer leurs formations) tout en veillant à ce que certaines d’entre elles soient accessibles (financièrement) aux architectes afin que ceux-ci puissent actualiser leurs compétences et donc travailler en prestant des services de qualité.

L’architecte doit être et rester un professionnel qualifié et respecté : la formation permanente y contribue indiscutablement