Le 20 juillet, le Parlement wallon a voté le CoDT et ce, après un parcours houleux. Quoi qu'il en soit, si le texte n'est évidemment pas parfait, il constitue incontestablement une avancée pour les architectes et l'exercice de la profession.

Il est à noter que le Ministre Carlo Di Antonio a souligné la contribution positive des architectes à la rédaction de ce nouveau code dont l'entrée en vigueur est annoncée pour le printemps 2017.

Ceci étant, le travail n'est pas fini. Dès la rentrée, seront négociés les arrêtés d'exécution du CoDT. Le Cfg-OA a bien l'intention d'interpeller le Ministre sur le contenu de ces arrêtés notamment lorsqu'il sera question d'établir la liste des travaux qui ne nécessiteraient pas de permis et/ou d'architecte.

L'Ordre reste vigilant et ne manquera pas de tenir ses membres informés de l'évolution de ce dossier.