L’avocat de Star Of Service ose ! Il affirme qu’une grande majorité d’architectes recevant les mailings de StarOfService ont marqué leur accord sur le procédé utilisé et ce, afin de bénéficier d’une plus grande visibilité et donc d’avoir de nouveaux clients. L’avocat de l’Ordre a réagi énergiquement et une procédure judiciaire pourrait être initiée.

L’avocat de l’Ordre a contesté énergiquement les affirmations dénuées de tout fondement formulées par le conseil de StarOfService. Il a adressé à ce dernier 752 plaintes d’architecte en demandant que ces architectes soient retirés de la liste de distribution.
S’il ne peut être interdit à une société de référencement de prendre un premier contact avec un destinataire, cette société doit impérativement l’omettre de ses listes si le dit destinataire en fait la demande.

Si vous recevez encore un mail de StarOfService, vous trouverez un modèle de courriel à adresser à cette société. Si après cette démarche, vous recevez encore des mails, prévenez l’Ordre qui donnera instruction d’initier une procédure judiciaire. 

Les sociétés de référencement se multiplient et l’image de l’architecte est souvent égratignée : l’Ordre initiera tous les actions pour exclure ses membres des mailings adressés « maladroitement » par ces sociétés.